Mamans Nature

Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Sam 12 Mai 2012, 12:05

Voilà,

Aurore a 17 mois aujourd'hui. Et ça fait 17 mois que je l'allaite. C'est drôle, j'imaginais qu'à ce stade-ci, nous serions à la toute fin, mon mari et moi étions en effet d'accord pour les 18 mois.

Mais voilà, Aurore n'a vraiment pas l'air décidé à "décrocher". Et je ne sais pas très bien comment je me positionne...

Je sais que je n'ai plus envie de l'allaiter la nuit. Mais lorsque la fatigue, le stress s'accumule. Dans mon sommeil, je suis en mode automatique et je me retrouve, lorsqu'elle pleure à aller la chercher et finalement la mettre au sein. Du coup, je suis encore plus fatiguée, plus stressée du coup, elle se réveille plus, demande plus, je suis encore plus en mode automatique et la spirale n'en finit pas.
Je lui ai parlé, expliqué. Je sais qu'elle sait s'en passer. Pendant les vacances de pâques, elle faisait de vrais nuits et je me sentais nettement mieux, moins au bord du gouffre.
Mon mari n'arrive pas à la rendormir, du coup c'est vraiment moi qui doit gérer les nuits et j'avoue me sentir complètement démunie...

Dans ma vision "idéal" de l'allaitement, ce serait que je n'allaite plus que le matin, au réveil. Mais Aurore a encore besoin de lait le soir. J'ai essayé le lait végétal mais elle n'aime pas plus que ça. Le lait de croissance lui donne des plaque d'eczéma et je ne me voit plus tirer mon lait. Trop crevée...

Je ne trouve pas de solution, il faut qu'elle dorme la nuit. J'avoue que j'aimerais être comme celle qui arrive à allaiter la nuit sans même sans rendre compte mais malheureusement ce n'est pas mon cas...

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  benedictedejemelle le Sam 12 Mai 2012, 18:44

Tu peux aussi décider de la sevrer de nuit. Le faire pendant des vacances scolaires te permettrait peut-être de pouvoir faire une sieste de temps en temps? C'est vrai que ça semble souvent une montagne la nuit de ne pas donner le sein , mais peut-être que ça ne durera pas longtemps (je ne vais pas te dire que forcément cette période ne durera pas longtemps, je ne suis pas devin, mais si elle a déjà dormi toute la nuit, ça me semble moins insurmontable?

Et lui donner à téter le matin et le soir et éventuellement la journée quand elle le demande, peut-être que ça l'inciterait à moinstéter la nuit parce qu'elle aurait eu son quota de succion et de lait pendant la journée?

courage ! c'est vraiment vraiment dur le manque de sommeil, et je parle en connaissance de cause....
avatar
benedictedejemelle
Admin

Messages : 419
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  benedictedejemelle le Sam 12 Mai 2012, 18:44

Et je voulais aussi te dire félicitations pour ton très bel allaitement!
avatar
benedictedejemelle
Admin

Messages : 419
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  pinkyfee le Dim 13 Mai 2012, 06:17

pour ma petite expérience... le sevrage de nuit, j'avais essayé avec I quand j'étais enceinte, et il a fallut 4 nuits environs pour que ça passe... bon elle avait presque trois ans et dormait a côté de moi , donc elle pleurait dix minutes dans mes bras puis se rendormait...

je lui ai bien expliqué pourquoi et lui en ai parlé plusieurs fois dans la journée.

par contre , du coup elle a beaucoup plus tété la journée du coup, mais je l'ai laissée "faire" .


bon courage en tout cas , j'espère que vous trouverez vite votre équilibre Smile
avatar
pinkyfee

Messages : 222
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 45
Localisation : près de Dinant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Dim 13 Mai 2012, 08:20

Merci les filles de vos suggestions. En fait, j'avais déjà fait le sevrage de nuit pendant les vacances de pâques. Je lui avait dit qu'elle ne téterait plus entre 23h et 5h du matin. Je la rassurais autrement et ça avait bien marché. Mais lorsque j'ai repris le travail, il a fallu d'une nuit où elle avait les dents qui travaillaient pour qu'on se retrouve à nouveau à la case départ. En fait, je crois que je dois la resevrer et tenir. On fera ça pendant les grandes vacances, parce que là...

Pour ce qui est des tétées la journée, j'ai essayé aussi mais en fait j'ai le contraire qui se produit: Plus elle tète, plus elle tète... Very Happy

On en a parlé hier soir avec mon mari qui ne s'imaginait pas il y a peu que je puisse allaiter plus longtemps que 18 mois mais là on est bien d'accord que Aurore n'est absolument pas prête à ce que je la sèvre ... Ce qui est drôle, c'est qu'à côté de ça, c'est une petite fille énergique qui n'a peur de rien et très indépendante. Les rares personnes de mon entourage qui savent que j'allaite encore sont d'ailleurs étonné qu'elle ne soit pas plus dans mes jupes. Laughing



_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  Virginie le Dim 13 Mai 2012, 09:45

On a eu le même difficultés avec Arthur, vers 15-18 mois. On n'en pouvait plus des nuits impossibles, donc à un moment donné, sevrage nocturne, c'est Geoffrey qui s'occupait de le rendormir. En 3-4 nuits, il y a eu une nette amélioration. Mais au premier rhume, rebelotte, à nouveau réveil nocturne, et nous, par flemme, tétée-dodo direct, et on est repartis dans l'ancienne routine. On a donc attendu l'été et une charge de travail plus light pour recommencer, et cette fois-là, c'était la bonne, tétée le soir et le matin, mais rien entre les deux. Bon, il n'a pas fait des nuits parfaites pour autant (encore maintenant, il lui arrive de se réveiller en pleine nuit), mais c'était une étape importante.

Célestin dort plutôt mieux que son frère au même âge, mais on est un peu dans le même scénario à quelques variations près. On a décrété le sevrage entre 20h et 5h depuis quelques semaines déjà, donc c'est son papa qui le rendort la nuit. Par contre, peu d'amélioration. Parfois, on a 3-4 nuits sans réveil avant 5h, et puis bam, rebelotte avec les réveils en milieu de nuit. Là, je soupçonne plutôt les microbes, Célestin n'est pas vraiment très en forme depuis la grippe des vacances de Pâques. J'espère vraiment qu'avec le beau temps (s'il arrive un jour), il va finir par passer le cap.

Une très grand différence entre les deux, c'est qu'avec Arthur, je me rendormais lors des tétées nocturnes, avec Célestin, c'est moins évident. Et le plus fatiguant, c'est quand Arthur vient également nous rejoindre au petit matin, alors là, à 4 dans un lit d'1,4m, vive les courbatures à l'heure du réveil...

Et enfin, je pense que le facteur principal dans ma fatigue, c'est surtout le fait que je vais me coucher généralement après minuit... Le soir, c'est vraiment le seul moment où j'arrive à faire des choses sans être déranger (bosser, la plupart du temps), et donc, j'ai du mal à m'arrêter (surtout que c'est à ce moment que je me sens le plus d'énergie).

Bref, pour le sevrage nocturne, je rejoins ce qui a été dit, attend un moment où il fait beau, où toi et G. aurez l'occasion de vous reposer un peu en journée, et où vos boulots ne vous demanderont pas trop d'énergie. Bon courage à toi en tout cas :-)

_________________
Virginie, maman d'Arthur, né le 3 juin 2008, et de Célestin, né le 10 mai 2011.
avatar
Virginie

Messages : 557
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 34
Localisation : Louvain-la-Neuve

Voir le profil de l'utilisateur http://www.virginie-et-geoffrey.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  made le Dim 13 Mai 2012, 11:45

Je n'ai pas vraiment d'expérience de sevrage, mais je trouve, en tous cas c'étais le cas pour Emile et c'est le cas pour Célia, que 18 mois-2ans est une période assez difficile en ce qui concerne l'allaitement. Ils ont des bouffées d'indépendance et se réconfortent au sein. En plus il y a les dents qui font mal qui poussent. Bref, de mon côté, je ne suis pas dans une optique de sevrage mais je dois dire qu'il y a des jours ou je sature et où je commence à limiter un peu les tétées.
Ce qui m'aide personellement c'est de me souvenir comme Emile a fort diminué le nombre de tétées une fois cette période passée.
avatar
made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  talane le Lun 14 Mai 2012, 11:23

kamichi a écrit:

Je ne trouve pas de solution, il faut qu'elle dorme la nuit. J'avoue que j'aimerais être comme celle qui arrive à allaiter la nuit sans même sans rendre compte mais malheureusement ce n'est pas mon cas...

Cela m'est arrivé une seule fois avec le premier , de ne pas me de souvenir !!!


Bon courage
avatar
talane

Messages : 537
Date d'inscription : 04/06/2010
Age : 46
Localisation : belgique

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Lun 14 Mai 2012, 12:06

Ben chez moi, ça marchait bien au début avec Aurore mais plus depuis quelques mois... En plus quand elle tête un côté, elle veut toujours chipoter la peau de mon ventre, ce que je trouve pas très agréable...

Allez cette nuit, un seul réveil, c'est déjà mieux Wink

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  made le Lun 14 Mai 2012, 17:37

Je connais ça les enfants qui chipote. Pour Célia, je l'ai empêchée dès le début car j'avais trop peur qu'elle prenne l'habitude car pour Emile ça a été super dur pour lui d'arrêter, il avait pris l'habitude de chipoter l'autre sein, et quand je suis tombée enceinte, je ne supportais plus, hé bien ça a été un vrai sevrage pour lui de devoir arrêter.
Quant à Célia, elle essaye quand même de chipoter le sein qu'elle tète et c'est pénible.

Un seul réveil, c'est déjà pas mal, j'espère que ça continuera!
avatar
made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  benedictedejemelle le Lun 14 Mai 2012, 19:09

Quant à Célia, elle essaye quand même de chipoter le sein qu'elle tète et c'est pénible.

Céleste 4 ans et des brouettes le fait encore alors que je ne l'ai jamais autorisé... geek
avatar
benedictedejemelle
Admin

Messages : 419
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Lun 14 Mai 2012, 19:44

C'est bizarre tout de même ce besoin de chipoter la peau... scratch

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  gloomcookie le Lun 14 Mai 2012, 20:16

Chez moi, ça ressemble plus au chaton qui tète, elle presse mes seins en en même temps qu'elle tète, mais ça ne me gène pas pour l'instant.

Pour le sevrage de nuit, je te comprend. Je commençais sérieusement à y penser (L. a bientôt 20 mois), mais elle s'est finalement décidée toute seule à dormir toute la nuit. Elle tète en début de soirée quand je rentre du boulot, au coucher (vers 20h) ensuite vers 5h30-6h, et parfois encore une fois un peu plus tard. Je commence donc tout doucement à récupérer. Je te souhaite la même chance Wink

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Lun 14 Mai 2012, 20:23

Chouette dis donc Gloomcookie !!! Parce qu'il me semble que c'était pas facile non plus pour toi niveau fatigue...

Allez, je croise les doigts pour pour qu'Aurore fasse de même ...

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  gloomcookie le Lun 14 Mai 2012, 20:30

Non, je commençais d'ailleurs tout doucement à péter un cable. Je devenais pratiquement invivable avec les grands, et je supportais à peine une journée passée avec eux. Et évidemment, moins j'étais disponible, plus ils étaient difficiles (tout étant relatif, parce que je trouve qu'ils sont assez coopératifs et attentionnés quand même). J'en arrivais parfois à rester plus tard au boulot pour ne pas rentrer. Pourtant mon homme était plus que coopératif, en emmenant régulièrement les grands pendant la sieste de la petite, mais cela ne suffisait pas.

J'espère que je vais vite récupérer et que tout cela ne sera plus qu'un mauvais souvenir qui s'effacera pour ne laisser place qu'aux bons moments. Quand on en vient parfois à se dire qu'on n'est pas faite pour être mère et que c'était une erreur, cela fait mal. Même si ce n'est pas réellement ce que je pense, et que je ne renoncerais à mes loulous pour rien au monde.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Lun 14 Mai 2012, 20:39

Je comprends très bien... j'en suis à peu près là de temps en temps, à crier alors que je sais que ça ne sert à rien. Moi c'est le matin, je n'arrive plus à me lever, je veux dormir, dormir, dormir... Mais le soir pas moyen de fermer l'oeil. Je me rend d'ailleurs compte que plus elle multiplie les réveils nocturnes, plus j'ai du mal à m'endormir comme si je redoutais chaque soir la nuit qui suit...

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  gloomcookie le Lun 14 Mai 2012, 20:42

Ben moi j'ai en plus du mal à me reposer quand j'en ai l'occasion, toujours un truc à faire. Et comme toi, le soir je ne me sens pas fatiguée avant 23h-minuit, alors que la journée je végète lamentablement et que j'arrive à me concentrer sur rien.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  made le Mar 15 Mai 2012, 07:36

Comme vous les filles je manque de m'endormir en journée, et puis le soir, dès qu'il sont couchés j'ai un sursaut d'énergie (par ce que je sais qu'à ce moment là ils ne vont pas me déranger, ça me booste), et j'ai du mal à m'endormir car j'appréhende les réveils de Célia. Enfin, elle c'est par période, parfois elle dort mieux, parfois elle se réveille beaucoup, du coup globalement ça va. Mais comme toi Gloomcookie, je passe par des moment où je me demande pourquoi j'ai fait des enfants Sad
avatar
made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Mar 15 Mai 2012, 08:00

Vous savez les filles, je crois que c'est parfois normal de se poser cette question quand on est à bout... la fatigue, c'est terrible. Nous avons besoin de nous reposer et quand ce n'est pas possible, on se prend un gros poids sur les épaules et on a l'impression de tout devoir porter, que c'est une spirale sans fin dans laquelle on est aspiré.

Mais on les aime nos petits bouts Wink Je crois qu'on est juste absolument pas conscient avant de faire des enfants de toutes les implications physiques et psychique que cela entraîne...

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  gloomcookie le Mar 15 Mai 2012, 22:05

Tu as exactement les mots justes Kamichi.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  Virginie le Mar 15 Mai 2012, 22:49

Je suis exactement comme vous, les filles... Les soirées sont les moments où je me sens le plus efficace (c'est divin, ce calme!), mais par contre, aie à l'heure du lever!

J'ai aussi ressenti récemment ce ras-le-bol d'être maman, dans un moment d'extrême énervement (plusieurs jours sans avoir eu justement de "soirée soupape"). Il faut croire que c'est normal... vu notre rythme de vie. Mais ce dernier l'est-il, par contre?

_________________
Virginie, maman d'Arthur, né le 3 juin 2008, et de Célestin, né le 10 mai 2011.
avatar
Virginie

Messages : 557
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 34
Localisation : Louvain-la-Neuve

Voir le profil de l'utilisateur http://www.virginie-et-geoffrey.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  kamichi le Mer 16 Mai 2012, 09:06

Là est toute la question... trouver l'équilibre entre vie de famille, vie professionnel, vie affective et amicale... pfff... pas facile. Je vais ouvrir un sujet je crois pour ne plus trop dévier de l'allaitement Wink

_________________
Maman de Zoé, pleine de vie, née le 18/08/08 et de Aurore, mon bébé zen, née le 12/12/10



avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 31
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lorsque l'allaitement dure finalement plus longtemps qu'imaginé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum