Mamans Nature

Naissance de Zoé (reprise de l'ancien forum)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naissance de Zoé (reprise de l'ancien forum)

Message  kamichi le Mar 25 Mai 2010, 20:19

Ecrit le 14 mai 2009:

Voilà quelques semaines maintenant que je suis parmi vous et j'aimerais partager avec vous notre rencontre avec notre petite puce, il y a presque 9 mois déjà Wink

Dès le huitième mois de grossesse, les contractions ont fait leur apparition entrainant un début d'ouverture de col. Zoé est fort basse, la tête vers le bas depuis le 5ème mois, et ma gyné me prescrit des médicaments pour atténuer les contractions. Toutes les femmes de ma famille ont accouché avant le terme et je me dit donc que ce sera sans doute le cas pour moi aussi...

Pourtant, malgré les contractions et une activité "normale", les semaines se suivent et j'arrive à la veille du terme, le 8 Août 2008, jour de mon anniversaire.
Depuis le début, la plupart de mes amies sont persuadées que tu choisiras cette date pour m'offrir le plus beau des cadeaux, mais au fond de moi, je sais que ce ne sera pas le cas, qu'il faut que nous ayons chacune notre journée... Et en effet, ce ne sera pas le cas.

9 Août, date du terme:
Ca y est, je suis à 9 mois de grossesse et je n'ai qu'une envie, c'est que tu sois là, de te tenir dans mes bras... J'attends et je commence à m'impatienter, je ne supporte plus les remarques des gens: "Quoi, vous êtes à terme? mais ça ne se voit pas", "elle est encore bien haute, ce n'est pas pour tout de suite"
Le soir, nous allons un mariage au fin fond de la Belgique, mais rien, rien de rien n'annonce ton arrivée.

Le 10 au soir, j'ai des contractions régulières! Non douloureuses mais régulières... Nous sommes avec des amis et au bout d'une heure, nous décidons d'aller à la maternité. Je suis toute excitée... Après un monitoring d'une heure et un TV, verdict: Fausse Alerte, j'appelle votre gyné, vous pouvez rentrer chez vous! Je suis déçue, j'en ai marre et je commence à me demander si tu arriveras un jour...

Le lendemain, RDV chez la gyné. Tu es toujours haute, fort haute. La gyné me dit que je vais devoir faire une radio du bassin pour être sure que tu puisse passer. Elle est presque sure que oui, mais il vaut mieux prévenir que guérir... Elle fixe également la date du déclenchement au cas où: Le 18 Août à 18h.
Je m'effondre, je ne veux pas de césarienne si tu ne passe pas, je ne veux pas de déclenchement, je veux que tu descendes, que tu décides de venir.

Les jours suivants, j'enchaine les exercices de respiration, de relaxation pour t'aider à descendre. Je marche, je fais le ménage et Rien toujours rien. Je n'en peux plus, plus la date du déclenchement approche, plus je m'énerve, je râle, j'en ai MARRE!
Je sais pas si tu passes où pas, la gynécologue n'a pas encore les résultat et je ne les aurai pas avant l'accouchement...

Le 17 Août, je n'en peux plus du tout, je cours partout, m'énerve sur tout le monde, je pleure et je te parle beaucoup beaucoup... Je t'explique que tu peux arriver, que je suis prête. Que je veux te rencontrer sans que l'on me provoque... Le soir venu, je saute sur place dans la chambre, le tout pour le tout et après un merveilleux câlin, ton papa et moi, nous nous couchons. Il est minuit et demi. Je n'arrive pas à trouver le sommeil, je suis triste. J'ai l'impression que le déclenchement est inévitable et puis à 1h00....

Première contraction! Une vraie, une vraie de vrai, bien douloureuse... Je rêve mais n'ose espérer... 1h05 : deuxième contraction puis 1h10,1h15,1h20,1h25,1h30. Elles sont régulières, je jubile et je décide de réveiller ton Papa: "Gauthier, ça y est, ça y est!!!"
Nous attendons encore jusque 2h15 et voyant que c'est bien parti, nous voilà en route vers la maternité.

Dans la voiture, j'ai peur que ce soit une fausse alerte mais arrivés à la mater. le verdict tombe: "Vous êtes à 3 cm, c'est pour aujourd'hui!"
Je discute avec l'infirmière et je lui explique que je veux essayer sans péridurale. Dans la salle de naissance, il y a un bain, un espalier et elle m'apporte un ballon et un tapis. Je peux tamiser la lumière mais elle me conseille d'attendre 5 cm d'ouverture pour le bain.

Ton papa se repose et moi, je vis les contractions avec toi pour t'accompagner dans ta descente car tu es encore fort haute, tu ne veux pas encore descendre dans le bassin. Je gère encore, je suis en osmose avec toi.

A 7h30, je suis enfin à 5 cm, les contractions restent gérables et j'entre dans le bain. L'infirmière appelle ma kyné qui arrive à 8h. les contractions commence à être de plus en plus douloureuses et de plus en plus rapprochées. A 8h30, je suis à 6cm. Ouf, ça sert à quelque chose toute cette douleur.
Pourtant, je commence à sentir que je commence à arriver à bout de souffle. les contractions s'enchainent avec moins de 30 secondes d'intervalle, j'ai mal, très mal. Mais je me raccroche au fait que c'est que ça travaille. A 10h30 pourtant, le résultat tombe, toujours 6 cm, tu es encore fort haute et je n'ai pas rompu la poche des eaux et je n'en peux plus, je n'arrive plus à me reposer entre les contractions, je ne sais plus t'accompagner, je me crispe, c'est trop dur et me voilà en train de demander la péri. Je voulais essayer sans mais là, ce n'est plus possible, je ne veux pas perdre le lien avec toi, subir mon accouchement...
Pendant 1h, en attendant l'anesthésiste, je perd pied, je ne sais plus ce qui m'arrive, intérieurement, je me souviens de délirer. Ton papa est là, il m'accompagne comme il le fait si bien depuis 6h du mat', il me dit que je suis très courageuse, que je fais ça très bien mais je l'entend à peine...
11h30, l'anesthésiste arrive, mon sauveur. Tout le temps où il sera là, je n'aurai aucune contraction, va savoir pourquoi. Il est gentil et je ne sentirai rien. Il dose la péri au minimum pour que je sente tout. je suis toujours à 6 cm et tu es toujours haute.

Je m'endort.

12h, ma gyné arrive. Je me réveille et elle m'ausculte. Je n'oublierai jamais sa phrase: "Elle n'est plus à 6cm..." Je me dis non, ça y est, ça s'est refermé (comme si c'était possible mais dans ces moments là, ) " Elle est à complète!" Ouf ça y est. "Mais votre fille est encore beaucoup trop haut, je vais percer la poche des eaux pour l'aider à descendre." Un liquide chaud coule, puis on me met den chien de fusil pour t'aider à descendre pendant une heure.

13h: Je sens que je dois pousser. la Gyné revient avec ma kyné. pendant 45 minutes, je vais vivre la plus grande épreuve sportive de toute ma vie. C'est dur, fatiguant mais tout le monde est là pour me soutenir, ton papa est à côté de la gyné, revient à côté de moi, il me soutient. La gyné masse le périné, elle fait tout pour éviter l'épisio et pourtant dieu sait que beaucoup de médecin l'aurait faite à sa place mais non je n'en aurai pas, ensemble nous y sommes arrivées, Zoé, tu es née à 13h39. J'ai pu t'attraper à ta sortie, c'est moi qui t'ai posée sur mon ventre et j'ai vu ton père devenir PAPA. Il s'est effondré d'émotion, pleurant, criant "oh Mon dieu, oh mon dieu". C'est magique, lui que je n'avais jamais vu verser une larme. Je sens que c'est le plus beau moment de sa vie, de ma vie, de notre vie, Nous voilà FAMILLE.

Je remercie encore toute l'équipe qui ne m'ont à aucun moment poussée à faire la péri ou autre, ils m'ont suivie, ont suivi mes choix tout au long de l'accouchement, ils m'ont soutenue.

Te voilà, enfin dans mes bras. Toute petite, et si belle, si belle. Je n'arrive pas encore à me rendre compte que oui, ça y est , je suis maman, que tu es ma fille!!!
On te laisse sur mon ventre, sous une lampe chauffante pour que nous ne prenions pas froid. Je pensais que tu têterais rapidement mais il faudra plusieurs heures pour que tu veuilles bien boire. Tu as avalé beaucoup de liquide amniotique mais tu vas bien... L'infirmière demande à ton papa de venir avec elle pour te mesurer et te peser, tout est dans la chambre, je peux continuer à t'admirer et à t'entendre, tu as déjà de la voix ma chérie
Nous resterons une heure dans la salle d'accouchement avant d'aller dans la chambre.

Cela fait maintenant 9 mois que tu es là, que tu combles nos vie, que chaque jour, je m'émerveille devant tes progrès. Ce n'est pas facile tous les jours, la fatigue prend des fois le dessus mais ton papa et moi nous sommes là et nous nous entraidons pour te permettre de grandir et de t'épanouir.
C'est la plus belle et la plus merveilleuse aventure au monde, et cette aventure nous la vivrons ensemble, Zoé.

C'est un peu long, je sais Wink


Dernière édition par kamichi le Mar 25 Mai 2010, 20:34, édité 1 fois
avatar
kamichi

Messages : 875
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 32
Localisation : Corbais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance de Zoé (reprise de l'ancien forum)

Message  l'ange natur'elle le Mar 25 Mai 2010, 20:28

comme à chaque fois, je pleure en lisant vos récits.
C'est magnifique.
avatar
l'ange natur'elle

Messages : 25
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 38
Localisation : faymonville Belgique

Voir le profil de l'utilisateur http://www.biocouche.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance de Zoé (reprise de l'ancien forum)

Message  mam le Mer 26 Mai 2010, 10:47

splendide kamichi...quelle maman! Que la naissance à venir soit aussi belle...

mam

Messages : 577
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance de Zoé (reprise de l'ancien forum)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum