Mamans Nature

Peurs et colères - des outils pour y faire face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  steph le Lun 26 Juil 2010, 17:18

Bon, ça fait un moment que cela me trotte en tête, je voudrais de l'aide ou en tout cas des conseils pour gérer les débordements émotifs de Victor que j'ai parfois du mal à affronter mais même, je me rends compte, avant tout à accepter.

Il y a d'un côté son côté peureux et angoissé. Il a une phase peur de tout: des gens, des autres enfants, des animaux, des bruits etc. Pas de quoi fouetter un chat, c'est normal, y'a des phases comme ça etc. oui oui, je sais tout ça, mais j'ai l'impression qu'il a quand-même un terrain (profond) d'insécurité et d'angoisse qui va au-delà de la peur ponctuelle et contextuelle (c'est permanent, il ronge ses ongles etc.). Et pour le moment, par dessus le marché, on est en pleine recrudescence d'angoisse d'abandon +++.
Et puis je vois qu'il en souffre lui-même, il est très lucide et vit mal ses propres peur (parfois ça m'épate sa sensibilité, la finesse et la complexité de ses émotions, si petit). ex. avec sa classe ils ont passé une journée dans un centre où ils font de la thérapie avec des ânes et il a mal vécu d'avoir été le seul à refuser de monter sur un âne, cela l'a marqué plus que la peur de l'âne en elle-même.
J'essaie évidemment de ne pas le stigmatiser, de lui expliquer qu'il a peur parce qu'il ne connaît pas bien mais qu'au fur et à mesure il va grandir, se sentir plus fort et mieux connaître les choses et donc aura moins peur.
Mais je reconnais qu'au fond de moins parfois ça m'irrite, parce que moi je suis d'un naturel un peu plus intrépide et puis parce que cela me fait mal pour lui de le voir renoncer à des choses chouettes, qu'il aimerait beaucoup.
Je sais qu'il y a des techniques, des outils, pour aider les gens à affronter et vaincre leurs peurs, avez-vous des références, des idées?

En fait, ce qui m'énerve, c'est le côté absolument irrationnel, panique et parfois hystérique que cela prend, l'incapacité de parler à sa raison. Et moi, je suis très rationnelle, très "sang froid", très "on en parle calmement" et les débordements comme cela je ne sais pas comment les aborder, je sens que je n'ai pas les outils nécessaires pour l'aider et communiquer avec lui sur ce terrain là. Et pareil avec ses colères, cela n'est plus fréquent comme dans sa période deuzans mais cela arrive encore, il se met parfois dans des colères noires en un quart de tour et moi cela me bouffe une énergie monstrueuse et je vois bien que je n'affronte pas les choses de la façon la plus efficace qui soit: je reste calme, évite de lui hurler dessus à plein poumons en le secouant et en lui collant deux paires de claques... ce qui n'est déjà pas si mal diront certains (oui oui, je n'ai pas honte de le dire, c'est impulsivement la première réaction qui vient dans ces cas-là). En fait, je remarque que les périodes de pics d'anxiété/angoisse/peurs et d'agressivité vont ensemble.

Mais je sens que
1) je n'accueille pas vraiment cette colère (cela me dépasse, cela m'énerve, et je ne l'accepte pas, je ne suis pas colérique, je ne gère pas bien les débordements émotifs, je ne dis pas que c'est nécessairement mieux mais simplement c'est un terrain miné pour moi, j'en arrive à me dire "quel ingrat alors que je fais tout pour être patiente et calme avec lui" mais surtout cela m'énerve qu'il ne "reconnecte pas son cerveau", alors que la plupart du temps en 5 min. de calme et de dialogue on pourrait résoudre efficacement et équitablement le problème, on perd plein de temps, d'énergie et dire qu'il est peu sympathique à voir et à entendre dans ces moments-là est un euphémisme...

2) je me sens du coup impuissante, impossible évidemment de jouer la carte du dialogue raisonné (je suis assez bonne pour écouter les raisons de l'autre, comprendre, trouver une solution créative etc., mais pour cela il faut une donnée de base qu'il renie: se parler et s'écouter dans le calme), je voudrais pouvoir lui dire "tu te calmes dans ta chambre, crie à loisir, respire profondément et quand tu es à nouveau capable de dialoguer je t'attends à bras ouverts" (très égoïste je le reconnais) mais c'est impossible, il ne parvient pas à sortir de cet état tout seul ni à se maîtriser et donc à la seule idée que je m'éloigne il panique et les cris décuplent... oui mais comme je ne suis pas une personne neutre dans la situation de conflit de départ ma présence n'est pas sans effets non plus... bref, pas facile à gérer, ma maîtrise de moi-même dans ces cas-là me demande un effort énorme, cela ne se calme qu'au bout d'un long moment, quand lui et moi, épuisés, acceptons l'un et l'autre de se serrer fort dans les bras et il ne se calme vraiment que comme ça (mais le refuse en début de crise). Après oui, on discute, on trouve une solution au problème, je lui fais part de ce que je pense par rapport à ce mode de communication et à l'agressivité (inefficace, fatigante etc.), il comprend bien (quand il "connecte son cerveau" c'est un petit garçon très intelligent king ) mais le noeud du problème est là: ces colères (et souvent ses peurs) ne sont pas du tout rationnelles, et il n'est pas capable de maîtriser le flot de ses émotions qui le submergent dans ce cas.
Avez-vous des conseils sur 1) l'aider à gérer ses émotions et à ne pas se laisser autant dominer physiquement par elles, 2) m'aider à mieux faire face à ces débordements moi qui suis (trop) rationnelle?

+

Je n'ai pas le temps de m'étaler là dessus mais à propos du terrain (par moments vraiment très) anxieux/angoissé/peureux de Victor il y a sans aucun doute, en sus d'une question de tempérament, un lien avec sa naissance prématurée par césarienne à 29SA après une rupture du sac amniotique à 22SA et donc 7 semaines à l'hôpital à avoir peur de le perdre, puis pour lui un mois et demi de couveuse et de traitements médicaux moins lourds que bcp de prémas mais quand-même douloureux (thérapie intensive pdt une semaine, plusieurs transfusions, gavage et difficultés de digestion, jaunisses etc.), on faisait le plus possible de marsupiothérapie (plusieurs heures par jour) mais je ne pouvais pas rester 24/24 près de lui etc.
Une fois rentré à la maison il a été porté un max, allaité jsq 3 ans, materné, câliné etc. mais il y a clairement encore des traces de tout cela et j'ai vraiment l'impression d'avoir fait le maximum en mon pouvoir côté maternage et présence rassurante (en qualité et en quantité - je suis rationnelle mais généreuse dans mes marques d'attention physiques Razz ).
Savez-vous s'il existe des bouquins et/où des thérapies pour aider un enfant à surmonter un début de vie traumatisant, à panser les blessures et... rassurer?

Je me préoccupe surtout au bout du compte du bien être de mon bonhomme, quand je le vois dans ces moments il exprime clairement un mal-être, et j'ai peur aussi qu'il s'ancre dans des logiques négatives de manque de confiance en soi (à la base de la confiance dans le monde extérieur) et d'estime de soi qui ne feraient que se compliquer dans le futur.

Je me rends compte aussi que dans ma difficulté à accepter son côté angoissé et peu confiant il y a un sentiment d'injustice, comme si je percevais un manque de confiance en moi de sa part, de ma capacité à le protéger, du fait que je ne l'abandonnerai jamais (à voir parfois ses crise paniques de peur d'abandon on dirait vraiment que cela a été mon habitude dans le passé! d'où ma connexion également avec sa naissance). Je voudrais parfois que si je lui dis "n'aie pas peur" ça lui suffise (au moins une fois de temps en temps
Rolling Eyes )

Enfin bref, vous l'avez compris, c'est assez compliqué pour moi tout ça...

Merci d'avance pour vos lumières, vos réflexions, vos conseils pratiques, vos témoignages...

steph

Messages : 393
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  Dark-marmotte le Lun 26 Juil 2010, 20:58

je ne suis pas une pro mais j'ai une amie qui a eu une petite fille terriblement angoissée, qui refusait d'aller à l'école, elle ne voulait pas que les enfants viennent près d'elle, qu'on lui prenne la main (pour faire des rondes ce genre là)... qui avait peur d'être en collectivité, de devoir se débrouiller seule...

Ce qui l'a bien aidée (et quand je dis aidée, ça la transfigurée) c'est faire de la psychomotricité. Ma collègue a trouvé une psychomotricienne qui a travaillé avec sa petite fille en solo d'abord puis avec un autre enfant puis 3 puis... ça a prit un peu de temps, puis j'ai vu cette petite fille s'épanouir, non seulement psychiquement mais aussi physiquement.
Voilà je ne sais pas si ça peut t'aider...

Dark-marmotte

Messages : 288
Date d'inscription : 26/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  made le Lun 26 Juil 2010, 21:13

J'ai lu en vitesse et en diagonale, je réponds en vitesse. Je suis en train de lire le livre "5 points pour mon bébé". C'est destiné aux bébés, qui ne marchent pas, le livre sur les enfants n'a pas encore été écrit, mais ça a l'air d'être un outil génial pour ce genre de problème, et à mon avis tu peux appliquer les circuits sur victor. J'ai testé sur moi, avec le livre pour les adultes, ça marche du tonerre, j'ai fait aussi un peu sur Emile, avec un résultat visible aussi. Et je compte appliquer aussi la méthode sur Emile et Célia dès que j'ai fini le livre. L'avantage c'est que c'est bon marché et qu'on est indépendant.
Il y a des protocoles spéciaux pour lever les blocages liés aux angoisses ressenties durant la grossesse, aux manipulations subies par le bébé, aux séparations, ...

Sinon, une chose qui m'aide beaucoup durant les crises de colère, c'est de me dire simplement que ça finira bien par s'arrêter à un moment. C'est con, mais me dire que ce ne sera pas éternel me rassure.

made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 38
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  Séverine le Mar 27 Juil 2010, 07:06

coucou

je comprends ton questionnement...il y a des choses qui ne sont pas tjrs facile à gérer...surtout quand ça relève d'angoisses qui ne sont pas tjrs évidentes à comprendre.

Avec Romain et ce pour différentes raison on est allée faire une séance de thérapie cranio-sacrée il y a un petit temps déjà...et ça a fait son chemin, je pense que ça l'a vraiment aidé à débloquer certaines choses...c'est un peu difficile à expliquer comme ça mais ça vaut le coup!(il y a une très chouette personne qui travaille avec cette thérapie ici à Liège)

J'espère que tu pourras trouver les solutions qui vous conviennent.

Séverine

Messages : 516
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 35
Localisation : liege

Voir le profil de l'utilisateur http://www.papothe.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  steph le Mer 28 Juil 2010, 13:44

Merci pour vos pistes, elles me semblent toutes les trois dignes d'intérêt!

Dark Marmotte, à l'école Victor fait de l'eurythmie, une version anthroposophique de la psychomotricité, et je pense qu'en effet cela lui fait du bien, il bouge beaucoup mieux aussi (sa course n'était jusqu'il y a peu pas très efficace par exemple, il trébuchait beaucoup). Je pense aussi que, finances permettant, je vais l'inscrire à un cours d'une activité physique qui lui plaît et dans lequel il est bon, comme l'escalade, la nage ou la danse, pour qu'il renforce sa confiance en lui et profite dès lors mieux aussi des activités qui lui sont plus difficiles (vélo, course etc.), et qu'il ait aussi une occasion de canaliser toutes ses énergies dans un défoulement physique (c'est vrai qu'on vit en ville, en appartement et qu'il est fils unique, même s'il va à l'école et que je l'emmène le plus souvent possible à la plaine de jeux, c'est un mode de vie bien peu adapté à des petits enfants qui auraient besoin de grands espaces, de pouvoir crier librement à l'extérieur, d'avoir des jeux "physiques" etc.)

Maya, tu avais déjà mentionné ce livre et cela avait éveillé ma curiosité, puisque tu en si contentes je vais essayer de le trouver. C'est une technique qui rejoint un peu les principes de la micro-kiné?

Pitite-maman, je ne connais pas la thérapie cranio-sacrée, je vais me renseigner sur internet, si tu as des sites fiables cela m'intéresse!

Connaissez-vous un chouette bouquin qui parle de l'accompagnement des enfants très sensibles qui vivent très intensément leurs émotions?

steph

Messages : 393
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  Séverine le Mer 28 Juil 2010, 17:33

coucou

http://www.craniosacraaltherapie.be


Voilà l'adresse d'un site où tu pourras trouver des infos et des explications sur la thérapie...

bien à toi,


Séverine

Messages : 516
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 35
Localisation : liege

Voir le profil de l'utilisateur http://www.papothe.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  made le Mer 28 Juil 2010, 21:56

Ztephya, voici les références:
http://www.psycho-bio-acupressure.com/

Je viens de tester ce soir sur célia, même si ce n'était qu'approximatif (pas évident sur un tout petit bébé agité), le résultat a été immédiat. J'ai fait à un moment les circuits pour dormir sur Emile à un moment où il était fort agité (puis il a refusé), je sentais au fur et à mesure son corps devenir tout mou, et s'endormait sans problème après.
Je fais les circuits sur moi dans des moments où je suis dépassée, ne sais plus quoi faire, et le résultat est impressionnant.

made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 38
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  gloomcookie le Jeu 29 Juil 2010, 12:50

ztephya a écrit:...et qu'il ait aussi une occasion de canaliser toutes ses énergies dans un défoulement physique (c'est vrai qu'on vit en ville, en appartement et qu'il est fils unique, même s'il va à l'école et que je l'emmène le plus souvent possible à la plaine de jeux, c'est un mode de vie bien peu adapté à des petits enfants qui auraient besoin de grands espaces, de pouvoir crier librement à l'extérieur, d'avoir des jeux "physiques" etc.)

La je te comprend tout à fait, on vit en ville aussi et même si on a un petit jardin, quand on ne sait pas aller faire de ballade dans le parc avec les petits pour une raison ou une autre, je me rend compte que mon boutchou est franchement plus difficile, agité, il s'acharne a faire tout ce qui est défendu, fait des colères pour un oui ou un non, agresse sa sœur, alors que s'il va faire une grande ballade, c'est plus du tout le même enfant. Je pense qu'instinctivement ils ont besoin de nature et d'espace. Par exemple chez ma mère, qui a un grand jardin, il est aussi très différent lorsqu'il peut courir dehors. La petite semble moins touchée, mais est aussi plus ronchonne si elle ne peut pas aller se défouler.

J'édite pour dire que j'avais un grandir autrement sur les enfants aux besoins intenses, je vais essayer de le retrouver, et si tu veux je peux te mailer les articles ou les références qui sont dedans.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  steph le Mer 04 Aoû 2010, 11:05

oui merci gloomcookie, ça m'intéresse le GA, je me souviens l'avoir parcouru mais je n'en plus aucune trace! (mon email c'est mon pseudo sur gmail).
merci aussi pour ton témoignage. là on revient de qques jours dans le nord de la France, et rien que d'avoir de grands espaces ouverts et des horizons si larges cela joue beaucoup sur l'humeur. On a galopé dans des prés et sur de longues plages, cela a fait un bien fou à tout le monde!

steph

Messages : 393
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  ninie le Mer 04 Aoû 2010, 12:45

J'ai pas tout lu, Ztephya, mais je pense que pour débloquer certaines situations, aller voir un-e praticien-ne de microkiné peut être utile pour ton loulou. Il/elle peut débloquer des noeuds qui datent même de la vie intra utérine, c'est assez impressionnant.

Pour d'autres trucs, je suis en plein questionnement également (Matth n'arrête pas de nous provoquer en ce moment et je sens que je vais aussi prendre rdv très bientôt pour une séance de microkiné) Wink

C'est quoi le signe astrologique de Victor? (C'est idiot comme question mais en fait, malgré mon côté rationnel, je pense que je vais certainement finir par croire à l'astrologie, y a des trucs très troublants parfois).

ninie

Messages : 575
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  JoLi le Mer 04 Aoû 2010, 19:08

Nous on vient de vivre un "miracle" dernièrement grâce à l'homéopathie. Notre petit qui avait des gros problèmes de sommeil et qui était très très colérique à cause d'un reflux important a reçu un traitement qui l'a transformé. L'homéopathe que nous avons vu a des délais pour des rdv assez dingues mais il répond facilement aux mails. Si ses coordonnées t'interessent je peux te mp...

Je me demandais aussi si tu avais lu Au coeur des émotions de l'enfant de Filliozat, c'est basique mais moi ça m'a aidé à gérer certaines situations avec mes enfants.

JoLi

Messages : 463
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  gloomcookie le Mer 04 Aoû 2010, 19:54

ztephya a écrit:oui merci gloomcookie, ça m'intéresse le GA, je me souviens l'avoir parcouru mais je n'en plus aucune trace! (mon email c'est mon pseudo sur gmail).

Voila déjà les références, je scannerai l'article au boulot demain:

Que faire quand bébé pleure?, William Sears, Edition La Leche League internationale
http://leblogdesbabi.blogspot.com
http://bbintenses.bbactif.com
Raising your spirited child, Mary Sheedy Kurcinka, Editions Harper Perenial (1998)

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  steph le Jeu 05 Aoû 2010, 11:18

Merci Gloomcookie!
Je pense qu'en effet, bébé, il avait beaucoup du bébé intense, même si pas tous les aspects. En fait, est-ce que Sears a écrit qqch sur ce que deviennent les bébés intenses? Y a-t-il de la littérature sur les "enfants intenses"? J'ai quand-même l'impression que V. est trèèès sensible (dans le bon sens aussi, et il est aussi très sensible aux émotions des autres), et il se laisse tout à fait submerger par ses émotions qui sont, oui, intenses, c'est vraiment le mot. Et pour couronner le tout il a une imagination impressionnante, ce qui n'aide pas dans le volet "peurs et angoisses"!
Cela fait une éternité que je me dis que je dois lire ce bouquin de Filiozat, je sais que c'est le b.a.ba et que je dois commencer par là, tu as raison.
Pour l'homéopathe ça peut toujours être utile d'avoir de bonnes adresses même si je ne pense pas qu'il ait de problèmes de santé de "fond" en ce moment qui puissent influencer son comportement.

Ninie, il est capricorne ascendant scoprion, deux signes qui me sont tout à fait étrangers et que je ne connais pas (moi gémeaux ascendant vierge)! et de fait je sens vraiment qu'on est différents, c'est incroyable et en même temps c'est normal, même si c'est mon fils c'est une personne à part entière tout à fait indépendante mais on a des sensibilités et des fonctionnements tellement différents, c'est un grand défi pour moi, fascinant même si parfois cela me semble énorme comme challenge! (moi aussi je suis assez rationnelle mais je constate également des correspondances troublantes dans certains livres d'astrologie scratch )
On avait déjà consulté un microkiné en décembre (il traversait aussi une période difficile, il fonctionne vraiment par "paliers") et cela donnait en effet des dialogues presque comiques genre "tiens est-ce qu'il s'est passé quelque chose de spécial vers 6 moi et demi de grossesse?" "heu, oui, il est né" What a Face
De fait pas mal de trucs s'étaient débloqués, difficile de dire si c'est la microkiné ou s'il a juste dépassé son cap mais en tout cas il s'était apaisé. En fait c'est moi qui avais été un peu déçue, autant je dois dire qu'il a été super avec Victor (qui refusait de se laisser toucher et qu'il a apprivoisé de façon bluffante), autant moi j'ai été frustrée côté dialogue avec nous, il a juste ânnoné des trucs au fur et à mesure ("méfiance", "déçu par une personne proche à tel moment", "dégoût esthétique Exclamation " etc.) mais sans vraiment rien expliquer ni tirer de bilan de l'examen, ni sans vraiment s'adresser à nous en fait, il a fini ses manipulations et a dit "ce sera 40 €, merci". Bon, sans doute que j'en attendais trop, c'est pas un psy ni un thérapeute ni même un analyste des émotions de l'enfant... mais je ne sais pas, je suis restée "sur ma faim", je n'en ai pas appris beaucoup plus sur ce que vivait mon fils et qui le bloquait. Si ton/ta microkiné est plus communiquant/e de ce côté là je veux bien ses références.

Je cherche aussi des techniques, un moyen de lui faire canaliser/maîtriser la force de ses émotions quand il est en colère, qu'il veut s'opposer ou qu'il a peur de qqch, autrement que par le hurlement et la violence. Le problème c'est que je ne peux pas dire à un enfant de trois ans "visualise tes chakras un à un avec les couleurs de l'arc-en-ciel", et même "respire profondément" c'est difficile. Je vais essayer les "points" dont parle Maya mais cela présuppose qu'il se laisse approcher et toucher... Je voudrais qu'il acquière un petit truc qu'il pourrait appliquer de lui même quand il sent "que cela monte" mais est-ce utopique pour un enfant de 3 ans et demi? Ou y a-t-il qqch qu'un enfant de cet âge pourrait comprendre et faire seul pour se calmer?


steph

Messages : 393
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  ninie le Ven 06 Aoû 2010, 09:40

Je ne sais pas trop si Victor en sera capable mais tu peux en discuter avec lui. Demande-lui (dans un moment calme) ce qui se passe en lui quand il est en colère (avant, pendant, après), il te dira certainement des trucs. Vois en fonction.
Je pense que c'est Maya ou Grisouille qui attirait l'attention sur les petites crises d'hypoglycémie qui pouvaient rendre les enfants insupportables. Penser à lui proposer un petit truc à manger? Parfois, ça débloque la situation. C'est déjà arrivé que Matth fasse un début de crise et que je lui propose un truc qu'il aime bien (fruits secs, yaourts, fruits rouges, ...), il change tout à fait de comportement (quand c'est du chocolat, ça marche extrêmement bien, un vrai miracle, mais c'est réservé pour les circonstances désespérées Wink )

Capricorne et scorpion, je ne connais pas bien non plus. Ca vaudrait p-ê la peine de se renseigner sur les compatibilités entre signes, même si c'est à prendre avec des pincettes. Matth est taureau (un vrai taureau) et moi sagittaire et régulièrement, ça fait des étincelles. Avec zhom qui est balance, c'est plus cool en revanche. Je ne sais pas si c'est très fiable, mais ça m'aide parfois à lâcher du lest, je me dis que c'est normal, qu'on est deux signes forts et que forcément ça pète. Je suis aussi déstabilisée que toi devant mon propre enfant qui a un caractère complètement différent du mien. C'est perturbant, fatigant, déboussolant et en même temps génial.

La micro-kiné, c’est en effet assez étrange. Les deux séances pour Matthieu se sont déroulées un peu comme ce que tu as décrit pour Victor. Mais j’avoue que ça m’a suffit, je suis pas très « psy » donc. C’est clair que le/la praticien-ne n’explique rien et ne fait que signaler oralement les blocages tout en faisant ses manipulations, ça ne va pas plus loin que le repérage et déblocage. Du coup, on n’apprend rien sur ce que nous parents devrions p-ê changer dans notre façon de faire. Mais je trouve ça utile surtout avec un petit qui n’est pas encore capable d’exprimer son mal-être.

J’espère que tu trouveras des pistes. P-ê aussi du côté des fleurs de Bach ?
Courage et gros biz

ninie

Messages : 575
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  Invité le Dim 08 Aoû 2010, 18:51

Je n'ai pas tout lu et je réponds assez succinctement. Ce qui me vient à l'esprit c'est que Victor a vécu des moments vraiment très difficiles (à la naissance ainsi qu'après je veux dire) et qu'il a certainement BESOIN de faire sortir toutes les souffrances passées. J'ai l'impression que c'est en lui parlant de ce qu'il a vécu en détails que vous pourrez l'aider à mieux comprendre ce qui le submerge... et c'est en lui permettant d'exprimer toute sa colère contre ce qui lui est arrivé qu'il pourra progressivement la laisser derrière lui. Son corps a tout imprimé : il essaie maintenant juste de sortir toute cette douleur...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peurs et colères - des outils pour y faire face

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 00:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum