Mamans Nature

REF

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

REF

Message  Vlyne le Mer 26 Mai 2010, 13:02

Sujet: HELP : Réflexe d'éjection intense! Bas
vlyne

vlyne
Posté le 09/07/2008 20:47:44

Bonjour à toutes,

Je suis nouvelle sur le forum et j'ai besoin de vos conseils en matière d'allaitement.
Je pense avoir un réflexe d'éjection intense : le lait "jailli", Célia a des selles vertes, semble devoir faire des "renvois" douloureux et surtout réclame +++++++.

Je suis allée sur le site de LLL et j'ai lu leurs conseils mais je ne m'en sors pas super bien.
Dois je tirer mon lait pour qu'elle ait le lait dit "gras"? mais je crains de trop stimuler la lactation...

Célia tète 15 minutes puis s'arrête, puis redemande 15 minutes, Puis redemande et cela a duré 1h30.

Elle semble aussi avoir des coliques, je masse son petit ventre, je ne mange pas de produits laitiers et peu de chocolat....

J'ai besoin de vos conseils!!!

Merci!

Evelyne, maman de Célia née le 19 mai 2008

[color=cyan] juvandesté le 09/07/2008 22:18:18
Je ne suis pas bonne conseillère pour le réflexe d'éjection forte, mais il me semble qu'on en parlait ici: http://mamansnature.aceboard.fr/292038-818-6116-0-Regurgitations.htm


[color=cyan] benedictedejemelle


Posté le 10/07/2008 08:01:25

Pour les réflexes d'éjection intense,

supprimer le lait mais ça c'est déjà fait

D'autres pistes: allaiter principalement couchée ou le bébé SUR toi pour diminuer le flux grâce à la pesanteur.
Exprimer manuellement (pour pas trop stimuler)le lait de début de tétée, et calmer le premier réflexe qui est bien souvent le plus fort.

Pour son rythme qu'elle tète un quart d'heure puis petite pause puis encore et cela pendant une heure et demie ne me semble pas inquiétant. Elle a son propre rythme

Pour les "coliques" As tu remarqué à quelle période de la journée elles apparaissaient principalement?

Pour les selles vertes, donnes tu les deux seins à chaque tétée? Si oui, tu pourrais essayer de limiter à un, pour voir si ses selles restent vertes? et même donner plusieurs fois de suite le même sein pour voir si ça améliore?

quelques liens qui me sembles appropriés, issus du site de LLL (qui est très dense donc avec ou chercher c'est plus facile)

http://www.lllfrance.org/allaitement-information/trop-lait.htm
http://www.lllfrance.org/allaitement-information/selles.htm

et un petit article de notre bon Jack

Citation :
FEUILLET N°2 DU DR. JACK NEWMAN
Les coliques et le bébé allaité



Les coliques sont un des mystères de la nature. Personne ne sait vraiment ce qu’elles sont mais chacun a une opinion. Habituellement, les périodes de pleurs débutent quand le nourrisson a deux ou trois semaines, se produisent surtout en soirée et prennent fin vers l’âge de trois mois, parfois plus tard. Quand le bébé pleure, il est inconsolable, mais s’il est porté, bercé ou baladé en voiture, il peut se calmer temporairement. Pour qu’on dise que c’est un « bébé à coliques », le nourrisson doit avoir un gain de poids normal et être par ailleurs en santé.

La définition des coliques a été élargie pour englober presque tous les caprices et les pleurs d’un bébé et ce n’est pas forcément à tort, puisqu’on ne sait pas vraiment ce que sont les coliques. Il n’existe aucun traitement contre les coliques; nombre de médicaments et de stratégies ont été mis à l’essai, sans résultat prouvé. Tout le monde connaît le cas d’un bébé à coliques qu’une méthode a pu «guérir». Mais on sait aussi que presque tous les traitements semblent fonctionner, du moins de façon provisoire.

Le bébé allaité à coliques


À part les coliques pouvant toucher n’importe quel bébé, trois causes peuvent donner des coliques au bébé allaité ou le rendre irritable. Encore une fois, on présume que le bébé a un gain de poids normal et qu’il est en santé.



flècheDeux seins par tétée


Le lait maternel change pendant une tétée. Un des changements est l’augmentation de la concentration de gras à mesure que le bébé draine le lait du sein. Si la mère change de sein automatiquement, avant que le bébé ait bu le lait gras de fin de tétée, il recevra moins de gras que s’il avait « fini » le premier sein. Il en résulte que le bébé consomme moins de calories et demande donc à boire plus fréquemment. Si le nourrisson prend une grande quantité de lait (en compensation pour le nombre réduit de calories), il risque de régurgiter. Comme le lait est relativement moins gras, l’estomac se vide rapidement et une grande quantité de sucre (lactose) arrive dans l’intestin. L’enzyme qui digère le lactose, la lactase, ne suffit pas à la tâche et le bébé peut présenter des symptômes d’intolérance au lactose, c’est-à-dire avoir des gaz, pleurer et même passer des selles explosives, très liquides et vertes. Cela peut même se produire pendant la tétée. Ces bébés ne sont pas intolérants au lactose. Ils ont des problèmes avec le lactose à cause de l’information que reçoivent leurs mères au sujet de l’allaitement. Ce n’est pas une raison pour adopter le lait artificiel sans lactose.

1. Ne pas minuter les tétées. Des mères de partout dans le monde allaitent avec succès sans savoir l’heure. Les problèmes d’allaitement sont plus fréquents dans les sociétés où tout le monde a une montre et plus rares là où personne n’en a.
2. Offrir le premier sein tant et aussi longtemps que le bébé tète et avale (voir les vidéos sur ce site), jusqu’à ce qu’il le laisse de lui-même ou qu’il s’endorme. Si le bébé tète seulement pendant une courte période, la mère peut utiliser la technique de compression du sein (voir article n° 15, Compression du sein) pour qu’il continue à boire, et non uniquement téter. Notez qu’un bébé peut être au sein pendant deux heures, sans se nourrir et sans avoir tété plus de quelques minutes. Dans ce cas, le lait pris peut être relativement faible en gras. La technique de compression du sein est alors conseillée. Si le nourrisson a encore faim après avoir « fini » de téter au premier sein, offrir alors le second. Ne lui refusez pas le deuxième côté s’il a encore faim.
3. À la tétée suivante, la mère peut commencer par l’autre sein en procédant de la même façon.
4. Les seins de la mère s’adaptent rapidement à cette méthode et aucun engorgement ni déséquilibre ne devrait en résulter.
5. Aucune « règle » n’oblige la mère à offrir les deux seins, pas plus qu’à offrir un seul sein par tétée. Laisser le bébé vider le premier sein, au besoin en le stimulant à boire plus longtemps par la technique de compression du sein, mais s’il en veut plus, lui donner l’autre sein.
6. Dans certains cas, il peut être utile de nourrir le bébé avec le même sein plus d’un tétée de suite, avant d’offrir le second sein de la même façon.
7. Le problème peut s’aggraver si le bébé n’a pas une bonne prise du sein. La bonne prise est la clé d’un allaitement facile.



flècheLe réflexe d’éjection puissant


Un bébé qui reçoit trop de lait trop rapidement peut devenir très irritable au sein et peut parfois être considéré un « bébé à coliques ». Dans ce genre de cas, le bébé a un très bon gain de poids. Typiquement, quelques secondes ou quelques minutes après avoir commencé à téter, il se met à tousser, s’étouffe et semble vouloir s’écarter du sein. S’il lâche prise, le lait jaillit. Par la suite, le bébé peut redemander le sein fréquemment mais se montrer capricieux et le manège se répète. Il sera irrité lorsque le débit est fort et impatient lorsqu’il faiblit. Les tétées deviennent une expérience frustrante tant pour la mère que pour le bébé. Dans quelques rares cas, un bébé peut même refuser le sein après quelques semaines (souvent vers trois mois).

1. Si ce n’est déjà fait, essayer de n’offrir qu’un seul sein par tétée. Dans certains cas, il faut offrir le même sein pour deux ou même trois tétées avant d’offrir l’autre. En cas d’engorgement du sein non utilisé, extraire juste assez de lait pour soulager l’inconfort.
2. Donner le sein avant que le bébé soit affamé. Ne pas retarder les tétées en donnant de l’eau (un bébé allaité n’a pas besoin de supplément d’eau même pendant les grandes chaleurs) ou une sucette. Un bébé affamé se jettera sur le sein, provoquant un réflexe d’éjection encore plus puissant. Mettre le bébé au sein dès qu’il montre des signes de faim. S’il est encore endormi, tant mieux.
3. Choisir un endroit calme et reposant pour allaiter, si possible. La musique forte, la lumière aveuglante et beaucoup de mouvement ne sont pas propices à une tétée satisfaisante.
4. Allaiter couchée peut parfois beaucoup aider. Si la position couchée sur le côté n’aide pas, essayer de se coucher sur le dos et allaiter le bébé sur soi. La gravité diminue le débit de lait.
5. Si rien ne presse, exprimer un peu de lait (environ une once ou 30 ml) avant d’allaiter. N’essayez pas ceci en premier lieu.
6. En plus de ne pas aimer un débit rapide, le bébé peut s’impatienter lorsque le débit faiblit trop. S’il semble que ce soit le cas, essayer la technique de la compression du sein (voir l’article n° 15, Compression du sein) pour conserver un bon débit.
7. Le problème peut s’aggraver si le nourrisson n’a pas une bonne prise du sein. La bonne prise est la clé de l’allaitement facile.
8. À l’occasion, on peut donner de la lactase commerciale (l’enzyme qui métabolise le lactose) pour soulager les symptômes, à raison de 2 à 4 gouttes avant chaque tétée. Ce produit est disponible sans ordonnance, mais il est coûteux et ne fonctionne pas toujours.
9. Une téterelle peut parfois aider. Ne l’utiliser que si rien d’autre n’a fonctionné et seulement si l’aide d’une personne compétente ne donne pas de résultat. C’est votre avant-dernier recours.
10. En dernier recours, plutôt que de donner des laits artificiels, extraire son lait et en donner au bébé, au biberon.



flècheProtéines étrangères dans le lait maternel


On a démontré que certaines protéines présentes dans le régime alimentaire de la mère peuvent être excrétées dans le lait maternel et peuvent affecter le bébé. Il semble que la plus commune soit celle du lait de vache. D’autres protéines peuvent aussi être excrétées dans le lait maternel. Leur présence, de même que celles d’autres substances, n’est pas une mauvaise chose en soi et est même positive, puisqu’elle aide à désensibiliser le bébé aux protéines étrangères. Consulter une spécialiste pour toute question à ce propos.

C’est pour cela que dans le traitement des bébés à coliques, on demande notamment à la mère de cesser de consommer des produits laitiers ou autre, mais seulement un type d’aliment à la fois. Les produits laitiers incluent le lait, le fromage, le yogourt, la crème glacée et tout ce qui contient du lait. Quand la protéine du lait est modifiée (dénaturée), comme par la cuisson, il ne devrait y avoir aucun problème. Consulter un spécialiste pour toute question à ce sujet.

Si l’élimination de certains aliments ne donne aucun résultat, la mère peut prendre des enzymes pancréatiques (1 capsule à chaque repas pour commencer), afin de dissoudre les protéines dans ses intestins pour qu’elles ne puissent pas être absorbées dans son corps et apparaître dans le lait.

Note : L’intolérance à la protéine du lait n’a aucun rapport avec l’intolérance au lactose. Une mère elle-même intolérante au lactose devrait elle aussi allaiter son enfant.

Méthode suggérée :

1. Éviter tout produit laitier pendant 7 à 10 jours.
2. S’il n’y a eu aucun changement, réintroduire à nouveau les produits laitiers.
3. S’il y a eu amélioration, ne reprendre que graduellement cette consommation, si les produits laitiers font partie de son régime alimentaire habituel. La mère n’a pas besoin de boire elle-même du lait pour produire du lait maternel. Certains bébés ne tolèrent aucun produit laitier dans l’alimentation de leur mère. La plupart en tolèrent un peu. La mère apprendra quelle quantité de produits laitiers elle peut consommer sans que son nourrisson réagisse.
4. Si la quantité de calcium absorbée par la mère est insuffisante, elle peut en trouver ailleurs que dans les produits laitiers. 7-10 jours sans produits laitiers ne causeront pas de problèmes nutritionnels. En fait, on a constaté que l’allaitement protège la mère contre l’ostéoporose même si elle ne prend pas de suppléments de calcium. Et le bébé recevra quand même tout ce dont il a besoin.
5. La prudence est de mise lors de l’élimination de produits du régime alimentaire. Il ne faut pas éliminer trop d’aliments à la fois. Tout le monde connaît une mère dont le bébé s’est porté mieux lorsqu’elle a cessé de manger du brocoli, du boeuf, des bananes, du pain, etc. La mère pourrait finir par ne plus manger que du riz blanc! Nos régimes sont trop complexes pour qu’on puisse savoir exactement ce qui affecte le bébé.

Il faut être patient : le temps arrangera les choses, quoiqu’on fasse. Les laits artificiels ne sont pas la solution. Certains bébés se porteront mieux à cause du débit plus régulier de la tétine du biberon, mais les laits artificiels ne sont pas du lait maternel. D’ailleurs, le bébé pourrait aller mieux si on lui donnait du lait maternel dans un biberon, à cause de la régularité du débit. Si rien ne fonctionne, dites-vous que le temps fera son oeuvre. Les jours et les nuits peuvent sembler interminables, mais les semaines s’envolent.



Traduction du feuillet n° 2, « Colic in the Breastfed Baby ».
Révisé en janvier 2005
par Jack Newman, MD, FRCPC © 2005
Version française, février 2005, par Stéphanie Dupras, IBCLC, RLC



Pour des vidéos démontrant comment faire la mise au sein, comment savoir que le bébé reçoit du lait, comment faire la compression, visitez ce site.

Questions? (416) 813-5757 (option 3) ou Jack Newman ou mon livre Dr. Jack Newman’s Guide to Breastfeeding

Peut être copié et diffusé sans autre autorisation, à condition qu’il ne soit utilisé dans aucun contexte où le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel de l’OMS est violé.




n'hésite pas à revenir poser toutes les questions d'allaitement qui te viennent ici! Tu peux me contacter par mp aussi!

bises!

--Message edité par benedictedejemelle le 2008-07-10 08:02:41--


mamadelisa
Messages postés : 1474
mamadelisa
Posté le 10/07/2008 10:32:52

J'ai eu la même chose avec ma poussinnette.
Au début elle tetait tout le temps tout le temps tout le temps. + coliques + régurgitations.
J'ai été aussi surprise qu'elle demande autant. Mais je crois que ça fait partie de son apprentissage de sucion + besoin de contact et de réconfort. Sinon, le portage en écharpe m'a permis d'espacer les tetées.
Pour les coliques j'ai d'abord essayer babyfen mais ce qui a fonctionné le mieux c'était les probiotiques enfant (2caps/jour pdt 10j)sur conseil de l'ostéo.
Pour le reflux j'ai fait des séances d'ostéopathie pas miraculeuses mais qui ont qd même aidé je pense
Pour le REF, ben je me suis rendu compte que la poussinnette tetait mieux qd j'étais couchée.
Et enfin pour les selles vertes, j'ai lu et constaté que qd elles restent un peu dans le lange elles s'oxydent et prennent une couleur verte.
Voilà, j'espère que j'aurai pu un peu t'aider.

--Message edité par mamadelisa le 2008-07-10 10:34:26--

Marie maman de Lisa née le 10/03/2008 bébé aux besoins intenses

vlyne

Citation :
sissi a dit :

T'es de quel côté géographiquement parlant ?? Si tu es dans la région de Namur, je connais quelqu'un qui pourrait bien t'aider, une très chouette médecin hyper calée en allaitement...

Je suis de la périférie bruxelloise...pas tout près de Namur quoi! Par contre, il est vrai que je cherche un chouette pédiatre qui me prend pas pour une martienne avec les couches lavbles et autres...mais dans le nord de Bruxelles.


vlyne

Merci pour les réponses.
De fait j'avais déjà lu les articles de LLL (c'est un peu ma bible pour le moment). J'ai appliqué surtout le fait de tirer un peu de lait à la main avant de lui donner, mais...
1) j'ai peur d'encore plus stimuler et d'avoir encore plus de problèmes d'éjection fort et de trop de lactose pour la puce.
2) c'est pas hyper pratique quand je ne suis pas chez moi ; déjà que c'est pas toujours hyper bien vu d'allaiter partout, alors commencer à se 'traire' avant...

Par contre, je ne lui ai jamais donné qu'un seul sein. Je devrais plutôt dire qu'elle n'en a jamais pris qu'un par tétée depuis le début. J'essaie donc de donner 2 fois de suite celui qui fait le plus de jets.

Sinon, le fait qu'elle demande souvent en fait ne me dérange pas trop, même si du coup s'est hyper contraignant et plus fatigant, mais je suis un peu découragée des commentaires du genre : 'il faudrait que tu lui apprennes à être plus régulière' ou 'tu vas la gaver à lui donner autant'.
Bon, je vais arrêter de me plaindre....
Encore merci pour les réponses!

grisouille

Ne t'inquiète pas, allaiter à la demande est la meilleure solution... et ce que je répondais aux gens qui faisaient des remarques: ce que tu dis est sûrement vrai pour le biberon, mais le sein ça s'adapte aux besoins de l'enfant.

juvande

Citation :
vlyne a dit :

Je suis de la périférie bruxelloise...pas tout près de Namur quoi! Par contre, il est vrai que je cherche un chouette pédiatre qui me prend pas pour une martienne avec les couches lavbles et autres...mais dans le nord de Bruxelles.




J'en connais une du côté d'Anderlecht. ça t'intéresse? (Seulement, je ne suis pas sûre qu'elle prenne encore d'autres patients... Mais tu peux essayer quand même.)

mamadelisa

ça m'interresse aussi!
alors comment ça va Vlyne? Des commentaires on en a tous les jours, faut juste parvenir à filtrer. Mais c'est vrai que j'ai encore du mal avec ça. Et quand c'est un premier ben le doute s'installe facilement

vlyne

Oui, ça m'intéresse sur Anderlecht!
Sinon, ça à l'air d'aller mieux par moments : certaines tétées le jet est plus petit et moins long (en temps!).
Ah oui tous ces commentaires... généralement je n'écoute pas, mais après ça me turlupine et m'énerve...disons que je me plaignais surtout pour avoir vos réactions rassurante...

petitemère

ohlala Vlyne,les réflexions à la noix sur l'allaitement...il faut absolument se fermer les oreilles à toutes ces âneries. Viens plutôt nous confier tes doutes par ici. Tu y trouveras toujours une oreille attentive et compatissante. Et aussi un conseil avisé (j'ai allaité ma dernière presque 3 ans alors tu penses que j'ai eu le temps d'en entendre des idioties sur cette période !!!)
Tiens bon et comme le dit si bien Grisouille:l'allaitement s'adapte au bébé c'est merveilleux

juvande

Vlyne, mamadelisa, je vous envoie ça par mp.

nind

Pour les coliques, j'avais dans un premier temps supprimé lait de vache et jus d'orange : nette amélioration !

Ensuite, j'ai pris de la tisane au fenouil chaque soir et après quelques jours c'était complètement fini.

Anne

Je n'ai pas tout lu, mais chez moi le RE augmente quand je mange plus de protéines de lait de vache.

Vlyne

Messages : 664
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Strombeek-Bever

Voir le profil de l'utilisateur http:// www.littlegreen.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  purplebleue le Jeu 31 Mar 2011, 22:24

Bonjour les filles,
Dans la dernière réunion de LLL une "conseillère" à vu ma petite Rebecca tirer sa tête en arrière lors de la tétée et m'a invité pour parler avec moi. Elle a bien mis le nom à mes difficultés REF. Et moi qui croyait qu'elle s'énervait car je n'avais pas de lait!!! Je viens de lire toute la discussion et je vous remercie du temps que vous avez accordé aux réponses. Très bonne documentation. Je vous avoue que je suis un peu triste car le moment de la tétée qui était pour moi et ma petite puce un moment d'intimité commence à tourner en cauchemar (elle a trois mois). Seules les tétées pu je suis plus endormie que réveillée se passent bien, quel dommage. Elle a du mal a prendre le sein et comme elle a faim elle s'énerve encore plus et a p^lus de mal a reprendre le sein. Du coup elle a trouvé son pouce qu'elle susse désespérement et moi avec les seins qui vont exploser et je ne peux rien faire!!!! C'est horrible!
Du coup je pense que la fatigue associée aux conséquence de la REF ne m'aident pas beaucoup. Avant je me disait "je fais plein de bêtises et j'ai peu de confiance en moi mais la tétée... ça alors! se passe super bien!" Mais maintenant que mon allaitement devient difficile j'encaisse un peu mal. Mais je ne vis pas me laisser décourager je commence a tirer un peu de lait avant la tétée. je croise les doigts....

Bon courage a toutes les mères, merci encore pour partager votre expérience et à bientôt

purplebleue

Messages : 3
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  gloomcookie le Ven 01 Avr 2011, 10:15

Pour le reflexe d'éjection fort, Anna Rousseau m'avait conseillé de donner les deux seins à chaque tétée. Par exemple, changer la petite après le premier sein, et puis lui proposer le second. Si j'avais les seins trop tendus, de tirer un peu de lait avant la tétée pour permettre d'arriver plus vite au lait gras. Elle me disait qu'en donnant à chaque fois les deux seins, dans le deuxième sein le lait gras et le lait de début de tétée étaient plus mélangés suite au flux généré pendant qu'elle tétait le premier sein.

Cà à résolu le problème chez nous, plus de selles vertes, et moins de cris le soir. De plus, je n'ai plus jamais eu de "fuites" par la suite, les deux seins étant vidés à chaque tétée, ça ne débordait plus. Par contre les selles vertes revenaient les fois où j'étais de sortie, et moins le temps de lui faire téter des deux côtés. Alors je donne systématiquement les deux côtés maintenant, même si elle tète peu sur le deuxième, elle tète quand même un peu, et la fois suivante, je commence par le côté où elle a tété la dernière fois.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  grisouille le Ven 01 Avr 2011, 12:18

Et bien ici, j'ai eu le conseil inverse, donner le même sein pendant 3h, puis changer, comme ça on ne galère à vider le premier lait très peu gras que toutes les 3 heures... Ici, je pressais le sein pour laisser couler le premier lait et ensuite je remettais mon bébé au sein (jamais de tire-lait, ça fausse la sensation de demande pour le sein et on produit toujours plus, je trouvais moins difficile de réguler avec la main). Après la tétée, rot pour faire ressortir l'air avalé puis à nouveau le même sein, pour bien avoir le lait gras avec un minimum d'air, ce que j'appelais affectueusement la tétée dessert Smile Si l'enfant redemande dans les 3h qui suivent, à nouveau le même sein, pour bien donner le gras bien digeste et peu de lait riche en lactose, qui cause les selles vertes (avec l'air avalé).

Un autre truc, penser à quelque chose de peu agréable (des additions, les impôts, etc.), ça fait baisser l'occytocine (hormone du bonheur lol) qui déclenche le réflexe d'éjection... si on en a moins, le réflexe est moins fort (au début de la tétée, après on peut papouiller son bébé à souhait Smile )

grisouille

Messages : 1026
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 37
Localisation : Suisse

Voir le profil de l'utilisateur http://femme-et-mere.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  Vlyne le Ven 01 Avr 2011, 13:39

C'est marrant, je pensais faire un pst : REF, le retour!
Deuxième bébé et hop c'est reparti et bien plus tôt!
L'avantage, c'est que maintenant, je sais ce que c'est et donc je prends ça avec philosohie..ça veut tout de même dire que bébé tète bien et que j'ai asez de lait.
Par contre de fait, j'avais eu le même conseil que Grisouille, de donner un seul côté à la fois et même plusieurs fois si nécessaire.
On m'avait aussi conseillé de mettre bébé droit face à moi (mais je n'y arrivais pas).
Sinon, ce qui m'a vraiment sauvé c'était d'extraire un peu manuellement avant la tètée jusqu'au jet et attendre qu'il cesse avant de mettre bébé au sein.
Dernière chose, une tisane de sauge permet de diminuer la production...mais je n'ai jamais osé...

Vlyne

Messages : 664
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Strombeek-Bever

Voir le profil de l'utilisateur http:// www.littlegreen.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  gloomcookie le Ven 01 Avr 2011, 14:03

Cà m'avait un peu étonné aussi puisque partout je lisais le conseil inverse, mais je confirme que ça a marché. Peut-être que ma production de lait s'est régulée d'elle même sur les deux seins puisque la petite prenait toujours les deux à chaque tétée. Moi aussi je tirais à la main, mais plus parce que j'avais la flemme de relaver tout l'attirail tire lait.

j'ajoute aussi qu'allaiter couchée le plus possible aidait ma puce à ne pas s'étouffer quand le réflexe arrivait.

gloomcookie

Messages : 874
Date d'inscription : 25/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  Vlyne le Ven 01 Avr 2011, 18:47

Je repensais à ce post en soupant et je me disais que tu ne dois pas t'inquiéter pour le fait qu'elle prend son doigt, elle l'aurait peut-être bien fait sans ton problème. Ici, Célia n'a jamais pris son doigt, donc y'a pas forcément un lien.
Autre chose, je remarque avec Antoine, qu'il a tendance à prendre souvent peu et en fait Célia a fait ça tout un temps aussi, car comme il y a un gros jet, ben ils sont vite gavés mais pas nourris assez. En soi ce n'est pas un problème, mais autour de moi j'ai eu bcp de commentaires et ça recommence : tu ne donnes pas trop...elle/il est toujours au sein ce bébé. Pour Célia ma réponse était : elle fait un pic de croissance (un tous les jours en fait Wink ). Ici, ppour le deuxième, j'explique pourquoi simplement.
Je dis ça parce que dès qu'on a un 'problèmr' avec l'allaitement, l'entourge peut être très cukpab ilisant...il faudrait pas que tu perdes courrage.
Tiens-nous au courrant de l'évolution.

Vlyne

Messages : 664
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 39
Localisation : Strombeek-Bever

Voir le profil de l'utilisateur http:// www.littlegreen.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  purplebleue le Jeu 07 Avr 2011, 15:42

Bonjour a toutes et merci!!!
Désolée pour avoir tardé a vous répondre. Je ne sais pas si les choses ont bcp changé du côté REF mais ce qui est sûr c'est que je le vis mieux. En gros elle tête plusieurs fois la nuit parfois ttes les deux heures ou plus. Sachant que qd elle avait deux mois j'avais droit a 4 heures de sommeil ou 5 de suite!!!! Je m'allonge pour lui donner le sein (difficile a mettre en place qd on est dehors mais bon). Je lui donne plusieurs tétés de suite sur le même sein et je sais à l'avance que les tétés de fin de journée et début du soir peuvent être compliquées. Si elle refuse je sais qu'elle se rattraperas la nuit. Je me dis que ça changera un jour tout comme cela est venu et que elle tété super bien (demain le pédiatre me confirmera si elle prends bien du poids.... UN point important c'est de ne pas se laisser influencer par les gens qui nous entourent (bonne idée celle de la poussée de croissance Wink Finalement c'est à cause d'eux que je pensais ne pas avoir assez de lait et que je paniquais et maintenant j sais que c'est tout à fait normal de faire plusieurs tétés dans la journée et le soir et ne pas me penser que je "devrais" être à 6 tétées par jour. Maintenant je me dis l'allaitement c'est une période et je profite énormément de tétés heureuses.

Par contre de mon côté pas de selles vertes mais pas de selles du tout!!! Il y a un mois après 5 jours je lui ai mis un suppo (conseil du pédiatre) Un semaine après plus de selles à nouveau, je lui ai donné de l'eau H***r ça a marché super bien maintenant ça fait qq jours qu'elle ne va pas mais comme mon homeo m'a dit "si ça ne la dérange pas..." je la laisse tranquille tout en surveillant

Bon courage a toutes et grand merci cheers

purplebleue

Messages : 3
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  made le Jeu 07 Avr 2011, 16:53

Pour les selles, pas d'inquiétude, Emile comme Célia en faisaient une fois toutes les 2 semaines les 3 premiers mois.

made

Messages : 1104
Date d'inscription : 26/05/2010
Age : 38
Localisation : Braine-le-Comte

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: REF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum